Change your cover photo
Marie-Josee Martin
Change your cover photo
Traductrice, réviseuse, entrepreneuse — Marie-Josée Martin est tout cela. Elle est aussi une femme handicapée. On lui a réclamé « son » histoire; elle a préféré en inventer.
This user account status is Approved

This user has not added any information to their profile yet.

Welcome / Bienvenue
This is a gallery of work specially created for #ThinAir2022. Spend time with writers you love, and discover some new favourites! Ceci est une galerie de travaux spécialement créée pour #ThinAir2022. Passez du temps avec des écrivains que vous aimez et découvrez de nouveaux favoris!

Marie-Josée Martin a grandi au Québec à une époque où les rampes d’accès passaient pour des objets insolites. Son deuxième roman, Un jour, ils entendront mes silences (2012), a été couronné de quatre prix littéraires, dont le Prix du livre d’Ottawa. Elle a récemment publié L’Ordre et la Doctrine (2021), premier tome de la trilogie d’anticipation féministe Après Massāla. Elle a aussi contribué à plusieurs collectifs, dont Raconter Vanier (2017), consacré au quartier qui est le sien depuis une douzaine d’années à Ottawa. Elle écrit tout en exerçant le métier de traductrice-réviseuse.

Interview / Entrevue

Quel livre as-tu caché à tes parents quand tu étais enfant/adolescent, et pourquoi ?

Je n’ai jamais senti le besoin de cacher mes lectures à mes parents. Ce que je cachais, c’était plutôt le carnet dans lequel je gribouillais des poèmes sur mes déboires amoureux et la stupidité des bipèdes.

Quelle est votre ligne préférée d'un livre - n'importe quel livre ? 

« Faites des fautes volontairement pour rétablir l’équilibre des sexes. » (dans L’Euguélionne, de Louky Bersianik)

Êtes-vous un bureau propre ou un bureau encombré ?

Malgré tous mes efforts pour y maintenir l’ordre, mon bureau est perpétuellement encombré. 

Quelle inquiétude vous réveille la nuit ? 

Je me couche tard et, une fois endormie, je dors d’une traite jusqu’à ce que la radio se mette à jouer le matin.

Quelle est l'une de vos ambitions secrètes ? 

Au début des années 1990, une amie m’a dit que c’était peine perdue d’essayer de publier, parce que je n’avais pas les relations qu’il fallait dans le milieu culturel. J’ai depuis perdu sa trace; mais, parfois, j’imagine qu’elle se présente à ma table dans un salon du livre pour demander une dédicace de mon plus récent livre — un roman acclamé par la critique et le public.

General Information
Elle
Canada
Elsewhere On The Web

Good, right?

Well, keep on browsing—there’s no borrowing limit here!

Browse More Writers

Bon, non?

Eh bien, continuez - il n'y a pas de limite d'emprunt ici!

Parcourir plus d'écrivains